Woof woof miam miam

Catégorie : Okpo par Amo le 08-06-2011

Mots clefs : ,

Jeudi 02 juin, tandis que d’habitude nous déjeunons sur le yard, mon cher ami Stéphane me propose un autre plan. Quezako ? Mystère. C’est avec notre bande de secrétaire autant délurée serviable que drôle que nous partons en direction d’un resto qui ne paye pas de mine à la périphérie d’Okpo.

A notre arrivée tout est prêt, les pieds sous la table enfin sous les fesses car la table est à 15cm de haut « typiquement typique coréen ». Le marmiton boue, un os en dépasse. Le menu est assez clair, je voulais en gouter au moins une fois en Corée, ce midi ce sera du chien. J’entends déjà les critiques les plus salées à propos de ce menu… il y en a bien qui mange des pommes. Moi je trouve ça trop mignon une pomme et puis voir des dents lui broyer le flan ça me fend le coeur.

A l’attaque de ce plat « typiquement typique coréen », premier constat : la viande est grasse, râpeuse, au gout prononcé. Deuxième constat : la chaire ressemble à la viande grasse des pot-au-feu français. Troisième constat : je suis content d’y avoir goûté, mais cette expérience m’a suffi.

Je tiens néanmoins à signaler qu’officiellement, il est interdit de manger du chien en Corée depuis quelques années ce plat se nomme donc « nutrition food ». C’est comme interdire le camembert en France, ça reste dans les coutumes. Il n’y a qu’une race de chien spécialement élevée à des fins gustatives. Je n’ai pas vu l’animal de son vivant. J’ai été ballonné tout l’après-midi. La prochaine fois je prendrai une pomme et tant pis si elle deguste…

Commentaires:

Ajouter un commentaire