Restaurant Gastronomique volant

Catégorie : Arrivée par Amo le 26-02-2011

Mots clefs : ,

L’hôtesse vient personnellement m’annoncer que l’embarquement de mon vol KE5902 débute. Mon statut de voyageur affaire me permet de ne attendre, j’entre donc directement dans mon l’avion (Boeing 737-300ER). Arrivé à ma place, le steward me prends ma parka. Étonné, je lui demande ce qu’il fait. « Je me permets de la déposer au vestiaire Monsieur. Sauf si vous préférez voyager avec ».  Confus, je m’excuse, mais le ton est donné et avoir un majordome à disposition, c’est très plaisant. La classe affaire est quasi-vide, je ne suis néanmoins entouré que par des asiatiques. Coup de chance, je n’ai pas de voisin et suis confortablement installé contre un hublot, siège 8L.

13h30, « PNC aux portes, armement des toboggans, vérification de la porte opposée »… nous roulons sur le taxiway jusqu’à la piste. Je devine au loin Paris (petit pincement au cœur). La poussée de 100KN de chaque réacteur se fait ressentir, l’accélération est virulente, ma voisine asiatique à quatre siège de là mets son masque de nuit, nous nous arrachons du tarmac. L’avion prend vite de l’altitude, Roissy n’est plus qu’un point. Nuages, l’impression de nager dans du coton est prenante, la tête collée contre le hublot je rêve d’aller m’étendre sur ce lit infini. Ce plaisir n’est que de courte durée car très vite le soleil me fait éloigner de la « fenêtre ». En guise de réconfort, le steward me propose une coupe de champagne. Ma réponse : « volontiers » :)

1h30 après le décollage, mon steward viens m’apporter le menu. Et comme mon papa me l’a appris, un bon schéma vaut mieux qu’un long discours (et comme je sais que vous en avez deja marre de me lire… sisisi) voici donc le dit menu :

hihihi, j’aime autant vous dire que la nuit a été synonyme de plaisir culinaire et d’aller-retour siège, bar, buffet…

08H25 (heure locale, 00h25 dans ma tête) nous touchons terre. Je n’ai pas dormis du voyage mais je n’ai rien loupé du vol. Avant d’arriver à l’aéroport de Séoul nous avons survolés un archipel d’ile allant d’un simple rocher aux iles de taille équivalente à un terrain de football. Bien que les films proposé semblaient alléchant, j’ai passé mon temps à regarder le sol et mon écran de contrôle.

Un des gros avantage d’être en classe affaire, c’est que nous sommes les premier à sortir. Inconvénient de sortir dans les premier, surtout le premier non asiatique, c’est que pour suivre les panneau écris en coréen, bah c’est pas facile ! Bref en suivant le mouvement, j’arrive sur un quai ou un métro nous conduis au hall de récupération des valises. Et oui pour poursuivre mon voyage, je dois changer d’aéroport, et donc récupérer ma valise… Autre avantage de ma classe, ma valise m’attend déjà sur le tapie roulant. Un énorme autocollant jaune étant collé dessus : « Priority ». hihihi. Une valise dans chaque main, un sac en bandoulière, je me dirige vers la sortie du terminal D de l’aéroport international d’Incheon.

Commentaires:

Ajouter un commentaire